Un drôle de dimanche où coexistent le début de la lecture d’Une vie bouleversée de Etty Hillesum, la rencontre dans le métro de figures humaines (la femme armoire, l’homme aux tics…) et l’œuvre de Richard Coleman (site).

Coleman Coleman Coleman Coleman

Un mélange de sensations… d’images qui scintillent. Un entassement de mondes et un tas de vies. “Dans un coin de soi-même des morceaux du monde réel”